Recherche

Dr. Weyrauch n°2 Standfest - 1,5 kg

Weyrauch n°2 Standfest s'est rapidement fait un nom grâce à sa diversité exceptionnelle de nutriments et à sa composition sans compromis.

Producteur:
Nº d'article:
4260614540057
Recommandé:
Pferd
Possibilité d'enlèvement au magasin
Choisi pour vous avec amour
Taille: 1,5 kg
CHF 151.90 CHF 159.90
Livraison à partir de l'entrepôt .
    Description
  • Dr. Weyrauch n°2 Standfest

    Weyrauch Nr.2 Standfest s'est rapidement fait un nom grâce à sa diversité exceptionnelle de nutriments et à sa composition sans compromis. Les multiples carences en éléments nutritifs qui apparaissent dans le cadre de problèmes de sabots sont rapidement compensées par ce produit, ce qui, dans de très nombreux cas, n'est pas seulement visible par le propriétaire de l'animal, mais aussi, à la grande surprise du maréchal-ferrant ou du parquetier, lors du travail. Une bonne qualité de la corne et une sole de sabot stable sont obligatoires, en particulier lors du passage au sabot nu, de sorte qu'une alimentation du cheval adaptée à ses besoins devrait également être dans l'intérêt du maréchal-ferrant. Les problèmes de sabot chez le cheval peuvent se présenter sous des formes très diverses. Dans la plupart des cas, le sabot reflète l'alimentation et le métabolisme du cheval. Les problèmes de sabot sont généralement des signes avant-coureurs silencieux d'autres maladies et doivent donc toujours être pris très au sérieux. Le sabot du cheval est une structure hautement complexe, vivante et métaboliquement active. La croissance et la stabilité de la paroi de la corne dépendent de la bonne irrigation de la peau du sabot. Un réseau de vaisseaux sensibles assure le transport des nutriments dans la capsule cornée et l'évacuation des toxines. L'os du sabot lui-même est intégré dans un tampon (support de l'os du sabot) fortement marqué par le tissu conjonctif, dont la stabilité, le rembourrage et l'élasticité sont décisifs pour le fonctionnement de l'appareil locomoteur et de soutien, et est relié à la capsule du sabot. Des nutriments spécifiques sont d'une importance capitale pour la qualité et la croissance du sabot.

    • Un manque de ces nutriments aura des conséquences non seulement sur le sabot lui-même, mais aussi sur la santé du cheval.
    • En résumé, il convient toutefois de mentionner d'autres points de vue pour une structure saine du sabot :
    • Apport de nutriments pour une construction optimale des tissus
    • Élimination des toxines et des métabolites
    • Désacidification
    • Activation des organes de détoxication (foie)
    • Activation de la circulation sanguine (système cardio-vasculaire)
    • Acide docosahexaénoïque (DHA) et acide eicosapentaénoïque (EPA)

    L'importance des acides gras polyinsaturés pour la santé du cheval est bien connue. La transformation des acides gras oméga-3 en acide docosahexaénoïque et en acide eicosapentaénoïque, qui sont très efficaces du point de vue métabolique, permet de construire des parois cellulaires saines. Les deux acides gras augmentent leur élasticité et leur viscosité. En raison de leur grande surface, ce sont surtout les cellules nerveuses qui contiennent le plus de parois cellulaires. En conséquence, le DHA et l'EPA sont surtout concentrés dans le cerveau et la rétine de l'œil. L'élasticité des membranes est d'une importance capitale pour les globules rouges qui transportent l'oxygène dans le corps, notamment au niveau des capillaires les plus fins. Ces acides gras jouent donc également un rôle important dans l'irrigation sanguine générale et, en particulier, dans l'approvisionnement du complexe du sabot. Le DHA et l'EPA ont un effet immunomodulateur et participent à la lutte contre les inflammations. De même, comme de nombreux autres vecteurs alimentaires, ils participent à la structure des composants organiques et inorganiques de l'os. Grâce au pâturage, le cheval absorbe en abondance des acides gras oméga-3 par l'herbe fraîche, mais seuls 10 % au maximum de ces acides gras sont transformés en acide docosahexaénoïque et en acide eicosapentaénoïque par une voie métabolique compliquée et coûteuse en zinc. Dans la nature, ces acides gras oméga-3 sont produits par des algues et s'accumulent progressivement via les organismes marins. On en trouve donc des teneurs élevées dans l'huile de saumon ou de hareng. L'apport assuré de DHA et d'EPA dans le cheval est problématique pour ces dernières huiles, car les chevaux n'aiment pas le poisson. L'algue Schizochytrium limacinumn, spécialement cultivée et riche en DHA et EPA, offre donc une alternative moderne. Le rôle de la biotine réside dans sa fonction de coenzyme des carboxylases. Cette vitamine du groupe des vitamines B participe, entre autres, à la synthèse des protéines dans le foie. Son champ d'action est très large. Outre la gluconéogenèse, la biotine participe également, sur le plan enzymatique, à la transformation de l'acide propionique, à la dégradation de l'acide aminé leucine ainsi qu'à la synthèse des acides gras. Une carence en biotine peut entraîner la formation de croûtes sur la peau, la chute des poils, des dommages aux sabots et la formation d'une stéatose hépatique. Il est prouvé que la biotine améliore la croissance du sabot. L'approvisionnement en éléments protéiques pour la construction de la peau du sabot, de la capsule du sabot et de la corne de la sole est d'une grande importance. La transformation des protéines alimentaires en protéines endogènes ne dépend pas seulement de l'apport des différents acides aminés, mais également de la capacité de synthèse du foie de l'organisme. La formation de composants de haute qualité pour les sabots nécessite donc toujours une fonction hépatique intacte. Traditionnellement, le chardon-marie et la racine de gentiane améliorent le métabolisme hépatique, la biosynthèse des protéines et la structure du sabot. La circulation sanguine et la désacidification de la peau du sabot peuvent être soutenues Outre la croissance et la structure du sabot, l'approvisionnement du sabot en substances nutritives revêt une importance particulièrement élevée. La circulation sanguine revêt une importance particulière et est soutenue par des nutriments qui améliorent la fluidité du sang, maintiennent la souplesse de la structure capillaire et favorisent l'élimination des toxines. Les carences en nutriments tels que le magnésium, les herbes favorisant la circulation sanguine comme l'aubépine ou le gingko, les substances végétales secondaires antioxydantes comme le réservatrol issu du raisin rouge ou les oligo-éléments à action enzymatique ne compromettent pas seulement l'apport de nutriments au sabot, mais augmentent également la probabilité de développer une fourbure. Du point de vue de la médecine nutritionnelle, l'apparition de la pourriture de la fourchette indique dans la plupart des cas un manque de croissance du sabot et un système immunitaire faible. L'oligo-élément zinc joue ici un rôle important. Un apport en zinc adapté aux besoins, surtout en période de besoin accru en zinc (changement de pelage, croissance, gestation), permet de tenir en échec une grande partie des maladies dites opportunistes de différents types (herpès, infections bactériennes, parasites et mycoses). Un tissu conjonctif stable joue un rôle particulier dans les cas de sabots douloureux, de dermatite du sabot et même de fourbure. Le coussinet de la fourchette, constitué de tissu conjonctif dermo-fibreux, dans la constitution duquel le manganèse et le cuivre sont largement impliqués en tant qu'oligo-éléments, doit être stabilisé à long terme. Il en va de même pour le coussinet de la couronne et des coussinets. Ce dernier est justement riche en protéoglycanes qui, grâce à leur extrême capacité de rétention d'eau, peuvent amortir la motte. La formation de protéoglycanes est dépendante du manganèse. La formation de collagène stabilisant dépend du cuivre et du silicium. Les pousses de bambou fournissent du silicium hautement biodisponible. Lors de la formation de colonnes et de fentes de corne, on observe non seulement des déficits au niveau de la minéralisation générale, mais aussi des carences au niveau de l'approvisionnement en acides gras oméga-3 ou en DHA et EPA. Outre le suivi intensif par le maréchal-ferrant, le cancer du sabot représente le plus grand défi en matière d'alimentation des sabots.

  • Composition
  • Tricitrate de magnésium, herbes séchées (chardon-marie, origan, aubépine, gingko, coriandre, romarin), fruits séchés (cynorrhodon, açaï, fenouil, anis), algues séchées (Schizochytrium limacinum, Fucus vesiculosus), sulfate de chondroïtine, pousses de bambou, pépins de raisin, racine de gentiane.

    Additifs par kilogramme

    • Biotine (3a880) 3.000.000 mcg
    • zinc sous forme de chélate de zinc d'acides aminés hydraté (3b606) 12.000 mg
    • Manganèse sous forme de chélate de manganèse d'acides aminés hydraté (3b504) 15.000 mg
    • Fer sous forme de chélate d'acides aminés et de fer hydraté (3b106) 600 mg
    • Cuivre sous forme de chélate de cuivre d'acides aminés hydraté (3b406) 2.000 mg
    • Sélénium sous forme org. (3b8.10) sous forme de sélénium issu de Saccharomyces cerevisiae CNCM I-3060 (levure de sélénium inactivée) 18 mg
    • Iode sous forme d'iodure de potassium (3b201) 40 mg
    • Cobalt sous forme de granulés de carbonate de cobalt (II) enrobés (3b304) 30 mg

    Constituants analytiques :

    Protéines brutes 12%, matières grasses brutes 19%, fibres brutes 6%, cendres brutes 10%, calcium 1,6%, phosphore 0,4% magnésium 3,3%, sodium 1%.

  • Recommandation d'alimentation
    • 3 cuillères-mesure par jour et par grand cheval correspond à 45g, pour les petits chevaux et les poulains moins.
    • En raison de la teneur élevée en oligo-éléments et en vitamines, ne pas donner plus de 120g par jour et par cheval. Pour aider le vétérinaire et le maréchal-ferrant en cas de cancer du sabot, augmenter la quantité d'aliments à 60g.
    • Le n° 2 Standfest répond exactement aux besoins nutritionnels des chevaux concernés et sert ainsi à améliorer leur bien-être. Il n'est pas nécessaire de donner en plus un aliment minéral "tout-en-un". Ce n'est qu'au moment du changement de pelage et pendant la saison froide que nous recommandons de donner en plus le n° 17 Rayon de feu.